L’histoire de l’IFR à Timișoara

mai 12, 2021

Depuis bientôt 30 ans, au lendemain de la révolution de 1989, l’Institut français de Timişoara (anciennement centre culturel français) est l’acteur incontournable de la vie culturelle locale. Installé en 1992 dans la Villa Kimmel, l’une des plus prestigieuses de la ville, il est depuis 2012 l’une des quatre antennes de l’Institut Français de Roumanie avec Bucarest, Cluj-Napoca et Iasi. Il a pour mission la promotion de la politique de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en faveur des cultures et de la langue françaises, en insistant sur leurs dimensions les plus contemporaines.

L’enseignement du français et la promotion de la langue française sont au cœur de l’activité des Instituts Français à l’étranger. Notre mission est de développer et dynamiser la pratique du français par une offre de cours diversifiée à destination des adultes, des enfants et des entreprises, ainsi que par des actions de coopération éducative et universitaire. Dans le contexte post-Covid-19, nous proposons des plateformes et outils numériques permettant le développement d’un environnement francophone, marqué en particulier par l’innovation. Nous organisons la passation des certifications de français reconnues internationalement : DELF, DALF et TCF délivrés par le Centre International d’Etudes Pédagogiques (établissement public du Ministère de l’Education Nationale en France), TEF et DFP conçus et développés par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France. Nous mettons par ailleurs à disposition du public une médiathèque de 12 000 ouvrages, et proposons un accès à plus de 200 000 ressources numériques via la plateforme Culturethèque.

Dans le champ artistique et culturel, l’Institut français de Timisoara développe les échanges franco-roumains et promeut la diversité et le rayonnement de la culture française en Roumanie. Nous organisons ou soutenons une trentaine de manifestations par an, dont les temps forts sont cette année, La Nuit de la Philosophie, le Festival du Film Français, le concert Bal Populaire du 14  juillet,  les Journées du Film d’Humour et le  festival d’arts de la rue Impuls. En outre, l’Institut s’associe à plusieurs opérations dans la perspective « Timisoara capitale européenne de la culture 2023», et pilote en collaboration avec la municipalité et plusieurs associations locales la rénovation du Cinéma Studio qui sera le seul cinéma d’art et essai de la ville.

Depuis cette année, nous avons entamé une série d’actions culturelles à vocation sociale en direction des publics fragiles et défavorisés, que nous avons intitulé « Education et culture pour tous », en partenariat avec des ONG locales.

L’Institut développe par ailleurs une politique soutenue en direction du jeune public : outre les cours de français spécialisés pour enfants, il propose des animations régulières et plus de 300 ateliers par an à leur attention, ainsi que des clubs de vacances. La Maison des Lutins, week-end féérique organisé chaque année au mois de mai à l’Institut avec plus de 50 partenaires locaux, est l’un des évènements majeurs pour enfants à Timisoara. Dans le contexte de la pandémie et dans le cadre de notre politique de transition numérique, nous lançons, à partir de l’été 2021, « Le Jardin Vivant », un espace multifonctionnel et numérique en plein air, qui constitue le point d’orgue de cette attention constante à l’éducation et à l’épanouissement des plus jeunes.

Tilla Rudel
Directrice de l’Institut Français de Roumanie à Timisoara